Analyse des données du web et des réseaux sociaux : rendez-vous à Lille !

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la 27ème école d’été de Lille en Méthodes Quantitatives des Sciences Sociales (plus connue sous le nom de « Quantilille ») aura lieu à Sciences Po Lille du jeudi 27 juin au jeudi 4 juillet 2013.

Cette année, elle propose deux modules qui se tiendront en parallèle : le premier sera consacré à l’analyse quantitative des données de l’Internet, et il sera coordonné par Dominique Cardon ; quant au second, il sera consacré à l’analyse des réseaux, et il sera coordonné par Pierre Mercklé et Julie Pagis. Tous les cours dans ces deux modules seront donnés en français.

Cette formation, organisée par le Ceraps, et soutenue par le CNRS, l’ECPR, le Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, l’IEP de Lille, l’Université de Lille 2 et l’AFSP, est ouverte à toute personne durablement inscrite dans un processus de recherche : chercheurs et ingénieurs de recherche, enseignants-chercheurs, assistants de recherche, post-doctorants, doctorants, français et étrangers…

Chaque module ne pouvant accueillir que 20 personnes au plus, vous êtes invité(e)s à candidater le plus tôt possible (et, en tout cas, avant le 15 mai 2013). Les personnes appartenant au CNRS et à une institution membre de l’ECPR étant prioritaires.

Par ailleurs, l’ECPR devrait offrir des bourses à des étudiants rattachés à des institutions membres (au sens large) de l’ECPR pour participer à cette école d’été. Nous recontacterons les candidats qui se seront dits intéressés par ces bourses quand la procédure ECPR sera ouverte.

Vous trouverez l’ensemble des informations nécessaires quant au programme et aux modalités d’inscription, de financement ou d’hébergement, sur le site de l’école : http://quantilille.free.fr (ou, pour résumer, quantilille.free.fr).

Pour plus de précisions, vous pouvez vous adresser :

– soit au responsable de l’organisation : Younès Haddadi (ceraps@univ-lille2.fr)

– soit aux responsables scientifiques de l’école : Jean-Gabriel Contamin (jean-gabriel.contamin@univ-lille2.fr), Julie Pagis (pivoineju@hotmail.com), Etienne Penissat (etienne.penissat@gmail.com) et Emmanuel Pierru (emmanuelpierru@aol.com).

Au plaisir de vous retrouver à Lille à la fin du mois de juin !…

affiche_2013

Et pourtant, ils mentent…

Âges déclarés et sites de rencontres : une procédure de collecte automatisée de données sur internet

Ce billet fait suite au tour d’horizon des techniques de collecte automatisée de données sur le web, publié récemment sur ce site. Il offre un exemple commenté de collecte automatique de données via R. D’autres sont disponibles sur le carnet Data Sciences Sociales.

Lire la suite

Vers une « data-sociologie » ? Tour d’horizon des techniques de collecte automatisée de données sur le web

Ces vingt dernières années ont vu le développement de techniques et d’outils informatiques qui permettent d’automatiser la collecte et la mise en forme de données, en particulier celles provenant d’internet[1]. Plus puissantes et plus faciles d’accès, ils sont aussi de plus en plus utilisés dans de nombreuses professions. Leur diffusion intéresse donc les chercheurs en sciences sociales, à la fois parce qu’elles permettent de collecter rapidement des informations sur divers aspects du monde social, mais aussi parce qu’elle conteste un peu plus leur monopole dans la production de données quantitatives. On se propose ici de réaliser un rapide tour d’horizon sur cette question qui souligne le potentiel, et évoque certains enjeux, du recours croissant à ces méthodes pour nos disciplines1.

Lire la suite

  1. Le billet suivant présente un exemple simple de collecte automatisée de données dans des annonces sur un site de rencontres : http://quanti.hypotheses.org/724/. []