Appel à candidatures : les nouvelles approches quantitatives en histoire et en sciences sociales (atelier doctoral, Rome, octobre 2015)

ÉCOLE FRANÇAISE DE ROME – ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES
Appel à candidatures/call for applications/bando di partecipazioneAtelier doctoral organisé à l’École française de Rome, les 6-9 octobre 2015
Réception des candidatures jusqu’au 30 mai 2015

La Méditerranée : un laboratoire de l’histoire globale et des processus de globalisation

SESSION 2015 : LES NOUVELLES APPROCHES QUANTITATIVES EN HISTOIRE ET EN SCIENCES SOCIALES

Rome, École française de Rome, 6-9 octobre 2015

Présentation

Longtemps présente dans l’historiographie française des Annales, l’histoire quantitative a été longtemps assimilée à une histoire sérielle et principalement économique. Critiquée et repensée par la micro-histoire, renouvelée par les transformations des outils, notamment informatiques, elle a connu une profonde évolution de ses objets et ses méthodes et s’offre aujourd’hui comme une approche fructueuse de la recherche en histoire, mais aussi, au-delà, en sciences sociales. En proposant un ensemble d’instruments épistémologiques et techniques concernant aussi bien l’histoire économique que l’histoire sociale, culturelle, politique ou encore démographique, elle n’a cessé de s’alimenter du dialogue fécond avec les sciences sociales en général, qu’il s’agisse de la sociologie, de l’anthropologie, de l’économie ou des sciences politiques.

Objectif

L’objectif de cet atelier doctoral est de discuter la pluralité de ces approches, dans le cadre de l’espace méditerranéen à travers une perspective comparatiste et transdisciplinaire qui permette de mettre en parallèle cet espace et d’autres territoires, en faisant varier les échelles de l’analyse. Il entend mettre au cœur des séances les questions suivantes : quelles perspectives offrent les nouvelles méthodes quantitatives pour aborder l’histoire et le présent de la Méditerranée ? Comment ces approches infléchissent-elles les échelles et les catégories d’analyse ? Comment appréhender, traiter et penser les réseaux, les données statistiques ou encore les trajectoires, collectives et individuelles ?

Cette formation souhaite être une initiation à la diversité des techniques et des réflexions portés par l’analyse quantitative. Y seront abordées aussi bien son évolution historiographique que les questions de l’échantillonnage, du traitement des sources, de la fabrication de bases de données historiques, de l’analyse des trajectoires, des méthodes prosopographiques, de l’analyse de réseaux, ou encore des « big data ».

Déroulement de l’atelier doctoral

Les cours et interventions pourront se dérouler en français, italien ou anglais. L’atelier est ouvert aux doctorants et étudiants à partir du M2 de toutes disciplines et de toutes nationalités. Des cours magistraux le matin seront suivis d’ateliers à partir de la présentation des travaux des étudiants l’après-midi. Il sera demandé à chaque participant de présenter à l’avance un document résumant, dans une autre langue que celle de la présentation orale, le contenu de l’intervention.

Dates et lieu

L’atelier doctoral se tiendra du 6 à 9 octobre 2015 à l’École française de Rome.

Candidatures

Les candidatures doivent être adressées à l’adresse suivante avant le 30 mai 2015 : secrmod(at)efrome.it.

Elles doivent comporter :

→ une lettre de motivation ;

→ un curriculum vitae (max. 3 pages) accompagné d’une présentation des recherches en cours et d’un programme de travail ;

→ un résumé (min. 4000 caractères) de l’intervention proposée ;

→ une lettre de recommandation.

Informations pratiques

Les candidats retenus sont tenus d’assister à l’ensemble des cours et ateliers.

La formation, les déjeuners et le logement des participants seront assurés par l’École française de Rome et l’École des Hautes études en sciences sociales.

Contact

Claire Challéat, secrétaire des études pour les époques moderne et contemporaine
École française de Rome
Piazza Farnese 67
00186 Roma
+ 39 06 68601244
secrmod(at)efrome.it

Comité scientifique

Documents à télécharger

Appel à candidatures (en français)

Bando di partecipazione (en italien)

Call for applications (en anglais)

La Statistique Générale de la France disponible au format Excel

Statistique générale de la FranceLe Centre de Recherches Historiques et son équipe en charge des enquêtes collectives annoncent la mise en ligne de la Statistique Générale de la France, qui constituent une masse d’informations démographiques, sociales et économiques sans équivalent, couvrant un long XIXe siècle.

Dans les années 1980, Emmanuel Le Roy Ladurie et François Furet, tous deux membres du CRH, avaient pu obtenir l’accès aux données anciennes de la Statistique Générale de la France (SGF), qui était l’ancêtre de l’INSEE. En partenariat avec une équipe de l’Université Ann Arbor du Michigan, ils ont alors initié un vaste programme de mise en valeur de ces données, qui aboutit ajourd’hui avec la mise en ligne d’une imposante série de corpus de données décrivant l’état de la population française de 1851 à 1921, le mouvement de cette même population de 1800 à 1925, l’enseignement primaire, secondaire et supérieur de 1829 à 1897, le territoire national et la population française de 1800 à 1890.Ces données proviennent des résultats des recensements de la population, de la série « Mouvement de la population » publiée par la « Statistique générale de la France », d’un volume « Territoire et population » de la Statistique de la France, d’une série de rapports publiés par le ministère de l’Instruction Publique, et enfin d’ouvrages intitulés « Résultats statistiques du recensement des industries et professions » publiés par le « Service du recensement professionnel » pour ce qui concerne les données du recensement des industries.

Les données, disponibles gratuitement au format Excel, ainsi que leur présentation et leur description, font l’objet d’un numéro spécial de la revue électronique L’Atelier du centre de recherches historiques, que vous pourrez trouver à cette adresse :

http://acrh.revues.org/index2890.html

L’histoire et l’historien face au quantitatif

Déjà auteures d’un formidable « Repères » consacré aux Méthodes quantitatives pour l’historien (La Découverte, 2008), nos amies Claire Lemercier et Claire Zalc continuent cette année leur séminaire EHESS consacré à cette question. Ce séminaire, intitulé « L’histoire et l’historien face au quantitatif », est depuis l’année dernière un véritable « atelier » de méthodologie, dont les séances sont organisées autour de la présentation et de la discussion collective des travaux des participants, articulées à une exploration des différents usages possibles des méthodes statistiques dans la recherche historique.

Si vous souhaitez assister à l’atelier, voire y présenter votre recherche, n’hésitez pas à leur écrire, vous serez bien accuelli-e-s !

Le séminaire a lieu le mardi de 10 h 00 à 13 h 00, à l’ENS, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris, salle de l’IHMC, au premier semestre. Dates des séances : 3 novembre 2009 – 17 novembre 2009 – 1er décembre 2009 – 15 décembre 2009 – 5 janvier 2010 – 19 janvier 2010 – 2 février 2010 – 16 février 2010

Pour plus d’informations : http://www.quanti.ihmc.ens.fr/document.php?id=146

Contact : histquanti@gmail.com

 

Méthodes quantitatives pour l’historien

Au printemps dernier est paru dans la collection « Repères » de la Découverte un formidable petit guide des Méthodes quantitatives pour l’historien, écrit par Claire Lemercier et Claire Zalc. Je n’ai pas pu en rendre compte à l’époque dans liens socio, parce qu’on m’aurait certainement soupçonné de copinage éhonté… Vous pourrez y lire en revanche le compte-rendu de Philippe Cibois, et le compte-rendu de Frédéric Abécassis. Mais ici, ce n’est pas la même chose : QUANTI est aussi fait pour saluer et faire connaître le travail des ami-e-s, surtout quand il est, objectivement, aussi remarquable ! Et puis, toute aussi remarquable est leur initiative de doter le livre d’un « booksite » : un « site compagnon » qui reprend le plan du livre, et qui est truffé de conseils bibliographiques complémentaires, de présentations de logiciels, de trucs et astuces, d’exemples d’analyses… c’est ici : http://www.quanti.ihmc.ens.fr/. Mais revenons au livre…

Lire la suite